création : 30 avril 2016
dernière modification : 5 juin 2017

 

 

Au pays de l'Empereur et de Tino Rossi
103 jeunes Pompeyennes vivent d'agréables heures sous un soleil torride.

.2Le comité d'établissement des Aciéries a organisé, avec le concours des Eclaireurs de France, un camp de vacances exclusivement réservé aux adolescentes. Ce camp est situé à l'ouest de la ville de Calvi, en Corse, à 2 km de cette ville. Il est très difficile à connaître n'étant pas inscrit sur les fiches de renseignements du Syndicat d'Initiative.
..Là, depuis le 30 juin et jusqu'au 14 juillet, cent trois jeunes filles dont les parents sont membres du personnel des Aciéries passent d'agréables vacances sous la direction de M. Saintoire, chef de camp, et de son épouse qui fait fonction d'économe.
..Une petite Pompeyenne en « exil » à l'île d'Amour nous a donné de ses nouvelles pour les communiquer à ses amies restées à l'ombre des cheminées de l'usine.
..« C'est accompagnées de Mlles Poirel, directrice du Centre Familial et Ménager ; Streiff, Colson, Boileau, Ravey et Marie-Madeleine Poirel, que nous avons quitté Pompey. Je ne crois pas nécessaire de vous compter le voyage qui nous a menées à la « grande bleue »
..« C'est sur le « Napoléon » cela va de soi, que nous avons effectué la traversée ; un bateau le plus luxueux de la ligne, qui est cependant arrivé à l'île Rousse avec une heure de retard.
..« Quelle fut notre surprise en arrivant à terre de retrouver là-bas deux personnes de l'usine que tout le monde connaît bien, mais je tairai leur nom !
..« Les cars, eux aussi, étaient là et nous ont transportées au camp. Ce dernier est bien protégé, entouré d'un épais maquis ; une seule porte en permet l'accès. Il se compose de bungalows et tentes. Nous avons des douches et les lits sont ceux du type américain.
..« On peut tomber malade : il y a un médecin à notre disposition, deux dentistes, une étudiante en pharmacie, une élève infirmière. Pas très loin, il y a des parachutistes qui pourraient, en cas de nécessiter, assurer un transport immédiat évitant un déplacement à Bastia.
..« On mange bien, on dort bien, mais il fait chaud. Dimanche dernier, quatre camarades eurent des malaises. Notre principale activité est la baignade. Le bain est délimité et surveillé. Nous allons, demain, faire une excursion dans les villages de montagne.
..« On fait souvent la sieste jusqu'à 4 heures en raison de la chaleur, pas sous les tentes, mais dans des abris climatisé.
..« On organise des veillées de de 21 à 22 heures avec des danses folkloriques. Enfin, on a beaucoup de jeux à notre disposition. Que le temps passe donc vite !
..« Le réveil est prévu à 8 h. 30, mais on est debout avant pour profiter pleinement de ces quinze jours. A mon retour, j'aurai bien des choses à vous raconter. »
..Une centaine de famille ont donc ainsi des nouvelles toutes fraîches de leur jeunes filles.
Article de l'Est Républicain du samedi 8 juillet 1961 - Bibliothèque Municipale de Nancy - cote 745199

 

 

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

1
2
3
4
5

 

a Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

6
7
8
9
10

 

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

11
12
13
14

 

Cliquez pour agrandir l'image Cliquez pour agrandir l'image

15
16

 

 

Vous vous reconnaissez, vous aimeriez remplacer un numéro par votre prénom et votre nom, alors n'hésitez pas écrivez à postmaster@pompey-c-nous.com

attention: toutes ces images sont soumises à license.
Pour toute reproduction s'adresser aux Archives départementales de Meurthe & Moselle

 

blason de Pompey permettant le retour à l'accueil