..Le 1er juillet, à 8 h. 30, sous la conduite de leurs religieuses dirigeantes et de leurs monitrices, cent vingt jeunes filles à la mine réjouie, élèves à l'école professionnelle et ménagère Saint-Louis, à Pompey, en résidence dans cette dernière commune, ou dans les localités limitrophes (Frouard, Custines, Marbache, Liverdun, etc.), ont pris place dans des autocars qui les ont emmenés à la colonie de vacances de Martimpré (Vosges), où elles séjourneront durant un mois.
Article du Républicain Lorrain du mardi 5 juillet 1955 - Bibliothèque Municipale de Nancy - cote 745196

 

*
*...*

 

blason de Pompey permettant le retour à l'accueil