création : 6 mai 2017 - dernière modification : 25 mai 2017

Colonie Pradinelle

 

Elles sont parties.
..Ce matin 16 août à 7 h., place de l'Hôpital-Hospice de La Salle, sous l'œil attentif de deux sœurs de la Congrégation de St-Charles, assistées de 5 actives monitrices, un groupe d'une cinquantaine de jeunes filles habitant les communes de Pompey, Frouard, Custines, Liverdun, Marbache, etc.., ont joyeusement pris place avec bagages dans un confortable autocar devant les conduire directement dans le Massif Central, à la colonie de vacances de La Pravinelle (986) m. d'altitude, territoire de la commune de Cheylade (Cantal) où elles séjourneront durant trois semaines. En prévision d'une fringale chez les jeunes voyageuses, un camion chargé de ravitaillement accompagnait l'autocar.
..A toutes ces petites filles, dont la joie faisait plaisir à voir, nous souhaitons un excellent voyage et un séjour agréable au beau pays des bougnats.
(Républicain Lorrain du mercredi 17 août 1955)

*
*...*

Elles sont bien arrivées.
..Afin de rassurer les parents intéressés, nous faisons connaître que les jeunes filles accompagnées des sœur dirigeantes et des monitrices, ayant quitté Pompey le 16 août, à 7 h., par autocar, pour gagner la colonie de vacances de la Pravinelle, commune de Cheylade (Cantal), sont arrivées à bon port le 17 août.
(Républicain Lorrain du samedi 20 août 1955)

*
*...*

Echo de la colonie Notre-Dame en Auvergne.
..Avec des mots reflétant une profonde satisfaction, les petites filles parties en colonie parlent de l'agréable voyage au cours duquel elles ont pu admirer l'imposant sanctuaire du Sacré-Cœur de Dijon, les vignobles ensoleillés de Bourgone, la riche Limagne, les pays d'Auvergne et le plomb du Cantal, terme de l'itinéraire aller.
..Elles dépeignent la ravissante villa où elles ont été accueillies, située dans la riante et pittoresque vallée de Cheylade, bordée de montagnes aux pentes vertes peuplées de troupeaux dont les sonnailles ont fait écho à leurs joyeux cris saluant l'arrivée. Chaque jour, de cet endroit, elles effectuent d'intéressantes promenades à travers les sites, coupés de fraîches cascades pour parvenir à un village voisin, où elles peuvent visiter et admirer de vieilles églises, chapelles et autres monuments plus séculaires.
..Le soir venu, parfois escortées d'une file de sympathiques petits mulets du terroir, un bât chargé de bidons de lait, nos promeneuses aux poumons remplis d'air pur mais à l'estomac en alerte, regagnent la colonie, où, après un solide repas, elles se reposeront en rêvant aux joies du lendemain.
..En conclusion, après avoir tourné une page de leur journal de marche sur ce premier épisode de leur beau film de vacances, les clonettes terminent leur gentil babillage en signant « La joyeuse équipe de la colo Notre-Dame ».
..Parents et amis de ces mignonnes petites filles, vous pouvez être pleinement rassurés sur leur compte. L'ennui et l'inaction ne font pas partie de la colonie.
(Républicain Lorrain du samedi 27 août 1955)

 

*
*...*

 

Vous possédez vous mêmes des photographies ? N'hésitez pas à les partager, vous pouvez les adresser à cette adresse mail : postmaster@pompey-c-nous.com

 

blason de Pompey permettant le retour à l'accueil