création : 7 mai 2017 - dernière modification : 7 mai 2017

 

 

 

Le voyage des parents au chalet Saint-André, à Rochesson, aura lieu le dimanche 27 juillet.
..Départ à 6 h. 30 devant l'hospice de Lasalle. Quelques places restant disponibles, les personnes intéressées par ce voyage peuvent se faire inscrire auprès de M. Boulay, rue Sainte-Anne, à Pompey.
Article de l'Est Républicain du mardi 22 juillet 1958 - Bibliothèque Municipale de Nancy - cote 745199

*
*...*

Les parents des petits colons ont fait le déplacement de Rochesson
..Ce n'est pas sans appréhension que les mères de famille voient arriver les mois de juillet, août et septembre ... Vacances pour les enfants, certes, mais pas pour elles.
..Dans les moments d'énervement on crie, on menace l'enfant. Un jeudi, moins patiente que de coutume, la maman déclare : « Cette année, tu iras en colonie. »
..Les dés sont jetés, et le 9 juillet, le garçon est parti.
..Quel vide dans la maison, quelle tranquilité !
..Oui, mais le soir, une mère c'est toujours une mère, on pense à Claude et au bout de quinze jours de séparation, on ne tient plus en place, on se fait inscrire pour la visite des parents à la colonie.
..Dimanche dernier, le matin, à 6 h. 30, devant l'hospice De-Lasalle, beaucoup de monde pour prendre le car qui devait transporter les parents et amis des colons à la colonie de Rochesson.
..Arrivées vers 10 h. 30, à 11 h. 30 tout le monde assistait à la messe puis après le repas de midi, les enfants organisèrent une petite matinée, où divers saynètes et chants furent très goûtés.
..M. l'abbé exposa ensuite ce qui s'était fait depuis quinze jours et son programme avant la fin de la colonie ; enfin, chacun put regarder à loisir les travaux exécutés par quarante enfants âgés de 8 à 14 ans.
..De 16 à 18 h., les parents purent disposer de leurs enfants et tout le monde se rendit à la kermesse du village, où quelques pièces furent sorties du porte-monnaie. Mais les aiguilles de l'horloge tournaient bien vite, et ce fut la séparation après une bonne journée où maman ne fut pas loin d'y aller de sa larme.
..Au retour, les « touristes » firent un court arrêt au château de Lunéville, où le spectacle « son et lumière » attira l'attention de tous.
..Maintenant de retour à Pompey, la trêve dominicale terminée, maman reprend ses occupations. A quoi pense-t-elle ? Sans doute au retour de la colonie.
Article de l'Est Républicain du mardi 29 juillet 1958 - Bibliothèque Municipale de Nancy - cote 745199

*
*...*

 

Vous avez des photographies, des témoignages, alors n'hésitez pas écrivez à postmaster@pompey-c-nous.com

blason de Pompey permettant le retour à l'accueil