création : 31 mai 2017 - dernière modification : 8 juin 2017

 

 

 

Pour Rochesson, en voiture !
..Depuis début juillet, des enfants de Pompey passent, sous la responsabilité de l'abbé Baudot, secondé par plusieurs moniteurs, d'agréables vacances à la colonie paroissiale de Rochesson.
..Bien qu'ils ne s'ennuient pas, ils n'en ont d'ailleurs pas le temps, après trois semaines d'absence, on est content de revoir papa et maman et de les embrasser.
..Aussi dimanche prochain, un voyage des parents dont les enfants sont à la colonie aura lieu. Il s'effectuera en car. Le départ est fixé à 6 h. 30 de l'ancien terminus des autobus, cités de la Gare. Un arrêt est prévu à 6 h. 40 devant l'hospice de Lasalle pour prendre les voyageurs habitant le village.
..Le prix du voyage est fixé à 10 NF et un hôtel a consenti à fournir un repas à ceux qui le désirent au prix de 6 NF.
..Les personnes qui se sont fait inscrire pour ce voyage ainsi que celles qui ont demandé à déjeuner à l'hôtel, voudront bien verser le prix du voyage et du déjeuner chez M. Gobert, 133, rue des Jardins-Fleuris, avant samedi prochain.
..Encore un mot qui concerne tous les voyageurs :
..« Etre exact au rendez-vous, le car n'attendra pas ».
L'Est Républicain du jeudi 20 juillet 1960 - Bibliothèque Municipale de Nancy - cote 745199

*
*...*

Jour de joie pour les petits colons de Rochesson ... et pour leurs parents

Colonie de Rochesson en 1961

..Cette photographie, où figurent des gens de Pompey, n'a cependant pas été prise dans un cadre de verdure de la localité mais à Rochesson, village vosgien situé à 15 km environ de Gérardmer, au pied de la Moselle, dans le calme que troublent seulement les chants, les cris de joie d'une section de jeunes Pompeyens qui, depuis le 5 juillet (et jusqu'au 3 août) purifient leurs poumons et passent d'agréables moments.
..Une section ! Oui. Le chef est M. l'abbé Boudot, le sous-officier adjoint et les caporaux : M. l'abbé Baron, MM. Candoni, Mothe, Simon, Chrétien. Les services annexes sont assurés par Mmes Thomasson et Drion, cuisinières et l'effectif est de 36 recrues.
..Assimiler la vie des colons à celle des soldats sur certains points n'est pas une erreur tant la vie ici est réglée.
..Lever, 7 h. 30 ; coucher, 21 heures. Pendant ce laps de temps : boire, manger, jouer, dormir.
..Il y a cependant, en dehors du temps accordé aux soins de propreté, trois quarts d'heure réservés à ce que l'on appelle ici « le service » ou « corvée ».
..Nous sommes ne l'oublions pas, dans une colonie paroissiale et plusieurs fois, chaque semaine, on assiste à la messe célébrée dans la chapelle de la colonie.
..Hier, c'était le jour de visite. Cette journée fut pleinement réussie, puisque le soleil était au rendez-vous et tout ici est tellement plus gai quand il fait beau. Sur ce point, les colons ne se plaignent pas, leur ennemi, la pluie, ne les a gênés que durant une semaine.
..Les enfants, hier, avaient « quartier libre » jusqu'à 16 h. 30, heure à laquelle une petit fête fut organisée à l'intention des visiteurs, ce qui permit à M. l'Abbé de prendre la parole et de s'adresser aux parents. Ces derniers garderont tous un excellent souvenir de cette journée. Plus d'une tarte aux myrtilles sera aujourd'hui le dessert de ceux qui n'ont eu que la peine de les cueillir.
L'Est Républicain du mardi 25 juillet 1961 - Bibliothèque Municipale de Nancy - cote 745199

blason de Pompey permettant le retour à l'accueil