dernière modification : 13 janvier 2016

Fusain de Georges FOLMER représentant les Hauts-Fourneaux de Pompey

Fusain des Hauts-Fourneaux de Pompey par

Georges FOLMER ( 1895 à Nancy - 1977 à Neumühl). Cet artiste fait l'objet d'un court article dans l'Est Illustré du 16 décembre 1923 lors d'une exposition à la galerie Mosser à Nancy.
(L'Est Illustré n°51 du 16 décembre 1923 - Bibliothèque Municipale Stanislas à Nancy)

Exposition de Georges Folmer à la galerie Mosser :

..Un ancien élève de l'Ecole des Beaux-Arts, de Nancy, M. Georges Folmer, a réuni à la Galerie Mosser une centaine de ses travaux.
..Nous avons déjà signalé, il y a deux ans, les heureux débuts de M. Folmer, aux Amis des Arts. Depuis, M. Folmer s'est fixé à Paris, où il a étendu son activité à différentes branches artistiques.
..Avec confiance, M. Folmer a réuni tout ce qu'il a fait, laissant aux visiteurs le soin et le plaisir de s'orienter dans sa production importante, et de trouver dans des peintures, aquarelles et des dessins la spontanéité de son inspiration, ouverte aux branches les plus diverses.
..Il y a dans ces tableaux, dont les derniers marquent un développement dans les recherches, de qualités solides qui ne manqueront pas d’attirer l'attention du public. On sent aisément que dans toute cette production il y a un talent qui cherche à se définir, et à imposer une direction.
..Ce sont beaucoup plus que des promesses. Les paysages aux tons clairs, montrent qu’il n’a eu d'autre maître que la nature, et l’œil avec lequel il l’observait.
..Il réussit à réaliser ses impressions : la mer et l'île d’Oléron, de vieux chalets accrochés au flancs d’une montagne, les environs de Paris. Les colorations chaudes de la Tunisie lui permettent de noter avec goût les effets de lumière sur un portail arabe, où le fuseau élancé d’un minaret.
..C'est un épanouissement généreux et libre qui éveille une vive sympathie.
..Certains dessins sont des morceaux bien construits, et qui constituent une excellente préparation au paysage.
..On peut encore citer des études de pins, qui se tiennent par la fermeté de la composition et la justesse de l’indication. Ou bien l'heureuse fantaisie de cette composition, la fête foraine, qui est une belle chose.
..Il y a aussi quelques gravures sur bois, et des gouaches de fleurs notées avec art.
..Dans le domaine de l’art décoratif appliqué à la vie usuelle, M. Folmer nous présente des émaux au décor simplifié. Ce sont de très jolies boîtes, des plateaux, où un art délicat pare d’un charme toujours vivant les objets les plus divers, en une évidente unité. La matière se modèle en fleurs, en personnages ; elle fait naître ici un bouquet, là un oiseau chimérique, en des décors variés toujours étroitement harmonisés aux formes.
..Tout ceux qui portent quelque intérêt aux manifestations de l'art, ne manqueront pas de visiter cette exposition, qui leur révélera un talent jeune mais nourri d'une tradition généreuse. ........................................................................................................................H. H.
(L'Est Républicain du mercredi 5 décembre 1923)

épartementales de Meurthe & Moselle

cliquez pour aller à l'accueil