création : 19 novembre 2016
dernière modification : 5 décembre 2016

 

(1748 - )

Blason des De THIBALLIER du château de la Motte de Triconville

Blason de la famille de Thiballier du château de la Motte à Triconville (55)

 

 

Le chevalier Claude Théodore de THIBALLIER, seigneur de la Motte à Triconville (55), son village natal, était également ancien Cadet-Gentilhomme de Léopold, duc de Lorraine. Il mourra à Pompey le 19 janvier 1783.
Son fils, Jean de THIBALLIER, naît à Pompey le dimanche 26 mai 1748 et hérite de ce titre.

 

 

Le Château ou la maison forte de la Motte à Triconville (55), fief de la
famille de THIBALLIER, début 20e siècle.
(Collection Jean-Luc GOURET)

 

L'armée est omniprésente dans la famille de THIBALLIER. Jean était parent avec

.........François THIBALLIER (1623-1672), seigneur de Thurelle, chef d'escadre des galères au sein de la Marine royale.
.........Claude THIBALLIER, sieur de la Boulaye, capitaine au régiment de Paleau
.........Ferry DESCRUTTES, seigneur de Triconville, maréchal des logis de la compagnie de province de Lorraine.
.........Louis-Jules de THIBALLIER, seigneur de Triconville, maréchal des logis de la maison du roi.
.........René de THIBALLIER, seigneur d'ANGLUZE (-1680), capitaine au Régiment de Normandie.
.........Louis-Nicolas de THIBALLIER, capitaine au régiment Royal-Roussillon.
.........Philippe de THIBALLIER (son frère), commandant d'artillerie.
.........etc..

Il sera donc militaire.

 

*
*...*

Le 17 octobre 1776, alors officier de l'artillerie, il assiste au mariage de sa sœur Anne Élisabeth. A l'âge de 25 ans, elle épouse, en l'église de la paroisse Saint-Roch à Nancy, Alexis-Léopold REGNARD de GIRONCOURT, avocat en parlement. Son père Claude Théodore et son frère François Antoine sont également présents à la cérémonie.

 

Le chevalier Jean de THIBALLIER fait partie du 2e bataillon du RÉGIMENT D'AUXONNE comme lieutenant en second. Le régiment est commandé par le lieutenant-colonel Jean-Pierre GOULET DE LA TOUR, natif de Metz.

Afin de prêter main forte aux troupes françaises combattant en Amérique aux côtés du général Washington, le régiment d'Auxonne vient agrandir l'armée du comte de Rochambeau en se regroupant à Brest en avril 1780. Par manque de navires, seule une partie de cette troupe s'embarque sur 7 vaisseaux, 2 frégates et 25 à 30 transports. Cette armée était composée de 4 régiments d'infanterie, le Bourbonnais, le Soissonnais, le Saintonge et le Royal Deux Ponts, de 600 hommes de la Légion de Lauzun dont 300 cavaliers, et près de 700 artilleurs, sapeurs et ouvriers du génie.
La flotte atteint les eaux américaines vers le milieu du mois de juillet 1780 après une longue traversée rendue très inconfortable par le mauvais temps. Sur 3000 hommes, 800 furent malades. La troupe débarque à Newport.

Tableau et Copyrigt Michel GUYOT

Tableau de Michel GUYOT : "le Bucentaure"
Copyright de l'image Michel Guyot ©
www.galerie-creation.com

Le bataillon participera notamment à la bataille de Yorktown qui sera décisive pour se libérer des prétentions anglaises et aboutir à l'Indépendance Américaine.
Le retour dans un port français a lieu le 17 juin 1783.

 

*
*...*

 

partie de la section E du cadatre de Pompey - 1809 -

Portion de la section E du cadastre Napoléonien de Pompey - 1809 -
Appartiennent à Jean-François de THIBALLIER les n° 72 correspondant à des habitations,
ainsi que les n° 73 (pré) , n° 93 et 94 (vignes et chenevières). Le n° 75 est la chapelle Saint-Anne.
©Arch. dép. de Meurthe-et-Moselle, [3 P 429]. D.R.

 

autre partie de la section E du cadatre de Pompey - 1809 -

Autre portion de la section E du cadastre Napoléonien de Pompey - 1809 -
Appartiennent à Antoine de THIBALLIER le n° 127 correspondant à une habitation,
le n° 128 (jardin) et le n° 129 (vignes). Le n° 178 est l'ancienne église de Pompey
avec son cimetière en n° 177.
©Arch. dép. de Meurthe-et-Moselle, [3 P 429]. D.R.

 

*
*...*

 

En 2016, plus aucun THIBALLIER ne demeure à Pompey, mais leur tombe familiale est encore visible.

Photographies : Jean-Luc Gouret © - 2011 -

 

Son beau-frère, Aléxis Léopold REGNARD de GIRONCOURT, et son neveu Jean François de THIBALLIER furent maires de Pompey.

 

*
*...*

 

généalogie de la famille de THIBALLIER

(Déplacez la souris sur l'image pour survoler l'arbre généalogique.)

 

----------------------

Mea-culpa : Je reconnais (et vous prie de bien vouloir m'excuser) d'avoir fait une entorse à mes habitudes. En effet et volontairement, ce chapitre contient une énorme et flagrante erreur historique. Quelle est-elle ?
Le webmaster : Jean-Luc GOURET

vous pouvez envoyer la réponse à : postmaster@pompey-c-nous.com

----------------------

 

Sources :
Archives départementales de Meurthe-et-Moselle - archivesenligne.archives.cg54.fr
Archives départementales de la Meuse - archives.meuse.fr
www.geneanet.org
www.gatinaisgeneal.org
gallica.bnf.fr
basart.artillerie.asso.fr
LES COMBATTANTS FRANCAIS DE LA GUERRE AMÉRICAINE, publié par les soins du ministère des Affaires Étrangères. Paris, Ancienne Maison Quantin - 1903 - 324 pages

 

 

blason de Pompey permettant le retour à l'accueil